Mea Culpa

Commencer la première note d’un blog par un mea culpa peut paraître étrange.

Mais, c’est une forme d’honnêteté que de reconnaître qu’on n’arrive pas dans la webosphere sans aucune histoire. Le web n’oublie pas.

J’ai donc animé un blog intitulé Mon Président, sous-titré Le blog d’un citoyen qui rêve d’un grand Président de la République de 2006 à 2014 (même si il n’y a eu que 2 notes en 2013 et 2 en 2014 pour fermer la page).

Membre du Parti socialiste depuis 1977, avec différents niveaux de présence et de participation au fil du temps, j’ai essayé de « Changer la Vie » jusqu’à ce que je constate que le Changement, c’est pas Maintenant.

J’ai donc rêvé et je me suis trompé. C’est la vie, on essaye, on émet des hypothèses, on veut y croire, parfois, ça marche, parfois ça rate. Là, c’est raté, dans les grandes largeurs.

Je suis certain qu’il y a aura bien des esprits chagrins qui me diront que, peut-être, une certaine cécité m’a accompagné, qu’une grande surdité m’a troublé. Peut-être simplement une trop grande confiance et une grande naïveté.

Je les revendique toutes les deux et elles seront présentes dans ce nouvelle page qui s’ouvre :

  • confiance dans l’humain et son intelligence
  • naïveté de croire qu’in peut changer et qu’il reste de l’espoir

J’aurai pu effacer les traces de ces erreurs passées. Mais je ne l’ai pas fait. l’ancien site est toujours en ligne : www.mon-president.net. Comme le témoignage d’une époque.